Votre spécialiste en équipements DJ!

Matos ddj-sx angle

Publié le 11/11/2015 | par yamsha

0

Test du contrôleur DJ Pioneer DDJ-SX

Le Pioneer DDJ-SX est le premier contrôleur DJ à avoir été construit pour Serato DJ et la puissance combinée de ces deux sociétés en a fait gros succès dans l’univers de l’équipement pour DJ. Aujourd’hui une version 2 est d’ailleurs également disponible mais compte tenu de la sortie récente du logiciel Rekordbok DJ (compatible nativement avec le DDJ-SX) et de la bonne présence du DDJ-SX sur le marché de l’occasion cela vaut le coup de se re-pencher de près sur ce modèle pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore.

Pour faire simple nous pourrions dire que le Pioneer DDJ-SX combine en lui seul toutes les meilleures idées des contrôleurs DJ du marché au moment de sa conception; une qualité de fabrication à la hauteur d’un Numark NS6, des pads de contrôle du type Novation Twitch, une table mixage autonome à 4 pistes avec filtres intégrés et une solution logicielle livrée sans restrictions et adaptée pour tirer le meilleur profit de la machine.

Pioneer – DDJ-SXPioneer



Résumé du test

Pioneer DDJ-SX

Pour jouer des sets à partir d’une bibliothèque musicale pré analysés et préparée (points cue, boucles, etc…) le DDJ-SX vous apportera l’une des expérience les plus complète du marché. Sa compatibilité parfaite avec Serato et Rekorbox DJ lui permet en plus de répondre aux attente du plus grand nombre.

Pioneer DDJ-SX
Prix constaté: 999 € (V2 – Amazon – Novembre 2015)

Notons encore une fois que cette compatibilité totale qui existe depuis sa sortie entre le DDJ-SX et Serato se retrouve aujourd’hui aussi avec le logiciel de mix Pioneer Rekordbox DJ qui n’est pas offert avec le contrôleur comme Serato mais qui est lui aussi parfaitement adapté à ses fonctionnalités.

Premières impressions

Deux idées viennent rapidement à l’esprit lorsque l’on déballe le DDJ-SX:

Il est imposant – Comparé à pas mal d’autres contrôleurs que j’ai pu avoir entre les mains le DDJ-SX est plutôt de grande taille. Compte tenu du grand nombre de fonctionnalités de l’appareil c’est quelque chose qui se comprend très bien et l’on ne peut pas dire qu’il y ait de la place perdue mais c’est un fait à prendre en compte notamment si vous souhaitez le transporter car il vous faudra alors un flight case large et solide.

Pioneer DDJ-SX face

Pour ce qui est du poids rien d’exceptionnel compte tenu des dimensions de l’appareil d’autant qu’il dispose de chaque côté de poignées vraiment pratiques.

C’est vraiment un produit Pioneer – Si des contrôleurs plus petits comme le WeGO ont pu prendre quelques libertés avec les lignes classiques de la marque, avec le DDJ-SX nous revenons en territoire connu. La forme des jogs n’est pas exactement la même que sur les CDJ mais nous ne sommes pas si loin et le rond central lumineux notamment participe grandement à cette impression.

En détails

Qualité de fabrication

Chez Pioneer les CDJs sont principalement faits de plastiques tandis que les tables de mixage DJM sont en métal. Le DDJ-SX est une assez belle combinaison des deux (du plastique surtout en dessous et un plateau en métal).

L’impression de qualité ainsi obtenue est donc très bonne; les jogs sont superbes, les potards solides et les boutons lumineux et précis. Il n’y a que les faders qui peuvent dérouter un peu puisque les faders en eux même sont assez durs comparés à d’autres sur le marché tandis que le crossfader est lui extrêmement souple au point que l’on pourrait le faire bouger simplement en l’effleurant. C’est certainement une bonne chose si vous pratiquez le scratch mais sinon vous préférerez peut être ne l’affecter à aucune piste (c’est réglable) pour éviter tout souci de manipulation.

Au niveau de l’organisation de l’ensemble on retrouve le format « classique » constitué de deux lecteurs et d’une table de mixage bien différenciés par des lignes visibles sur l’appareil. C’est un format qui n’est finalement pas très original mais qui à fait ses preuves dans le djing alors pourquoi ne pas le conserver… D’ailleurs le DDJ-SX colle tellement à ce standard qu’il est l’un des rares contrôleur du marché à en pas jouer sur une symétrie totale au profit de la présence de deux contrôleurs strictement identiques de chaque côté.

Jog Wheels

DDJ-SX Jogs

Comme nous l’évoquions précédemment les jog wheels du DDJ-SX sont totalement nouveaux. Les ingénieurs de Pioneer ont visiblement pris du recul sur ce qu’ils avaient sur les CDJs et sur ce qui se pratiquait sur le marché afin d’obtenir le meilleur compromis possible. Et le résultat est plutôt bon avec des jogs élégants et bien construits avec une fonction slip et dont la sensibilité peut être réglée indépendamment sur l’avant de l’appareil.

Au centre des jogs nous retrouvons l’affichage également présent sur les CDJs qui montre la rotation du titre ainsi que les points de cueing. Cette intégration est réussie mais comme le diamètre de cet affichage n’a pas changé alors que le diamètre des jogs est plus petit que celui des CDJs au final la surface tactile des plateaux est donc plus petite. Pour la majorité des DJs ce point ne sera certainement pas un problème mais peut être que pour les plus férus de scratch cela pourrait être un peu ennuyeux.

Table de mixage

Pioneer DDJ-SX table de mixage

Pioneer a beaucoup d’expérience dans la fabrication de tables de mixage et nous la retrouvons encore ici. Le DDJ-SX dispose ainsi de 4 voies qui peuvent toutes être routées dans le logiciel. Mais la table de mixage du DDJ-SX peut aussi être utilisée indépendamment comme une table de mixage « classique » sur laquelle on peut brancher des platines et lecteurs externes; les voies 1 et 2 peuvent ainsi être switchées entre phono et line tandis que les voies 3 et 4 peuvent être switchées entre line et mic. Avec l’interface audio appropriée il est donc possible d’utiliser le DDJ-SX aussi avec n’importe quel système DVS.

Nous retrouvons les 3 potards d’égalisation « classiques » (+/-6dB par défaut ajustable à +/-12dB si besoin) avec kills plus un potard de gain un peu plus petit au dessus et un potard de filtre high/low pass en dessous.

Entre les voies se trouvent les réglages des volumes de sortie, un fader de volume du sampler et un gros bouton rotatif pour la recherche des titres. Combiné avec les 4 boutons de chargement des titres en haut de chaque voie la sélection des morceaux et l’affectation sur les voies sont rendus extrêmement pratiques sur ce contrôleur, une réussite.

Nous avons déjà évoqué les faders précédemment mais nous pouvons ajouter que la courbe du crossfader est réglable et qu’il peut être remplacé par un mini Innofader vendu séparément pour ceux qui le souhaitent. Enfin la fonction fader start, souvent appréciée par les amateurs de scratch est également présente.

Effets

Pioneer DDJ-SX Effets

Nous retrouvons sur le DDJ-SX deux unités d’effets assignables à chaque voie ainsi que deux effets assignables à la sortie master par le logiciel. 10 effets différents sont disponibles (dont 3 sont des filtres) ce qui est très raisonnable même si c’est un nombre inférieur à ce que l’on retrouve par exemple chez Traktor. Tous les effets sont réglables en quantité et disposent de réglages spécifiques; ils sont par ailleurs applicables post fader, ce qui est généralement privilégié.

Bref les effets ne sont pas aussi centraux sur Serato ou Rekordbox DJ que sur Traktor mais ils conviendront au plus grand nombre et leur utilisation au travers du DDJ-SX est rendue simple et intuitive ce qui est un point positif du produit.

Boucles

Si l’on remonte aux origines du djing le fait de faire des boucles était une tache relativement compliquée à réaliser à la main et dont le résultat dépendait fortement de la du niveau du DJ concerné. Nous en sommes maintenant loin et les logiciels sont presque tous capables d’analyser avec précision le BPM des titres et d’y ajouter une beat grid.

De fait les réglages pour les boucles sont assez comparables entre les contrôleurs et donnent accès à l’ensemble des fonctions d’une façon plutôt standardisée. Pas de grosse surprise donc de ce côté là sur le DDJ-SX mes des unités de contrôle de très bonne qualité disposées sur chaque lecteur à droite des pads.

Pioneer DDJ-SX boucles et pads

Pads

Les pads sont désormais presque un standard sur les contrôleurs DJ et la disposition en 2×4 est très courante sur les unités conçues pour Serato. C’est donc plutôt sur les réglages et les fonctionnalités qui y sont associées que se fait la différence. Contrairement à la tendance actuelle et au SX2, les pads du DDJ-SX ne sont pas multicolores mais bleus; ils permettent ainsi de piloter 4 fonctions:

Les hot cue : les hot cue peuvent être définis avec Serato en mode offline ou à la volées et peuvent être supprimés avec la touche shift. Simple et efficace.

Le roll : Une boucle instantanée est lancée dès que l’on presse le bouton. La piste continue de jouer un peu comme avec le slip mode. La longueur de la boucle est réglable… Là encore simplicité et efficacité.

Le slicer : Divisez une section musicale en 8 pieds puis appuyez sur l’un des pads et son équivalent numérique sera lancé (possible également en slip mode). Le résultat peut être très créatif du moment que l’on en abuse pas.

Les samples : Un accès rapide par le contrôleur à la fonction sample du logiciel simple mais qui profite de la sensibilité des pads.

Mode Dual Deck

Pioneer DDJ-SX Dual Deck

Comme le DDJ-SX dispose de 4 pistes mais n’est équipé que de 2 lecteurs un mode a été ajouté pour permettre d’affecter les contrôleurs non seulement aux voies 1 ou 3 et 2 ou 4 mais aussi pour permettre de les affecter en même temps aux voies 1/3 et 2/4. Ainsi une fois le mode Dual Deck engagé vous pouvez utiliser le jog, les pads et toutes autres les fonctions pour contrôler deux voies en même temps.

Evidemment cela peut sembler totalement inutile de prime abord mais finalement pourquoi pas et il y a fort à parier que certains y trouveront une utilité créative.

Entrés et sorties

Pioneer DDJ-SX arriere

Un contrôleur aussi complet que le DDJ-SX se devait d’être équipé d’une bonne variété de ports et de connecteurs et c’est le cas.

Les sorties : sortie master XLR/RCA et sortie booth TRS, chacune disposant de son propre réglage de volume sur le plateau.

Les entrées : entrées RCA pour les 4 voies dont 2 sont switchables phono/line et 2 CD/mic (en jack ou en XLR pour le mic).

Pioneer DDJ-SX avant

Sur l’avant vous trouverez des connecteurs 1/4″ ou mini jack pour le casque; ce qui permet de répondre à globalement tous les besoins que vous pourriez avoir. Une sortie record supplémentaire aurait pu être utile mais Serato DJ peut enregistrer directement et si besoin vous pouvez par exemple utiliser la sortie master RCA donc aucun souci en vue.

Logiciels

Comme nous le disions au début ce qui a fait initialement connaître le DDJ-SX est le fait qu’il ait été le premier contrôleur spécialement conçus pour Serato DJ. Mais depuis la sortie de Rekordbox DJ un second logiciel est également parfaitement adapté à ce produit. Ainsi vous avez désormais le choix entre deux logiciels très performants et très bien mappés plus bien entendu la possibilité d’assigner en MIDI le contrôleur à n’importe quel autre logiciel du marché. Du fait le DDJ-SX est l’un des contrôleur bénéficiant de la plus large compatibilité du marché.

Ce n’est pas forcément le point le plus décisif pour choisir un équipement et en général il est plus efficace d’utiliser un produit avec le logiciel pour lequel il est conçu mais la possibilité de pouvoir switcher entre Serato (l’un des meilleur soft pour DJ du marché) et Rekordbox DJ (qui permet de rester dans la sphère Pioneer de la préparation des sets jusqu’au live ce que certains apprécieront) et sans aucun doute une force pour ce produit.

En utilisation

Il est très facile et rapide de connecter un DDJ-SX avec un ordinateur plein de musique et de commencer à mixer. Cette facilité est grandement due aux qualités fonctionnelles de Serato. Il est suffisamment intuitif pour que vous puissiez commencer à jouer et à vous faire plaisir à peine les branchements terminés.

Evidemment pour tirer pleinement profit du DDJ-SX il vous faudra prendre le temps d’analyser votre bibliothèque musicale et de préparer vos sets en configurant notamment vos points cue ainsi que d’étudier l’ensemble des fonctionnalités du produit mais la prise en main est vraiment rapide.

Ne négligez tout de même pas l’étude des fonctionnalités du DDJ-SX, elles sont plus nombreuses qu’il n’y parait et même si vous n’aimez pas trop perdre du temps avec les manuels d’utilisation dans le cas présent ça peut valoir le coup.

Après quelques séances de mix et avec un peu d’expérience vous verrez ainsi que le DDJ-SX peux vous apporter beaucoup de plaisir et qu’il peut aller beaucoup plus loin qu’une grande partie des contrôleurs du marché notamment grâce à ses nombreuses options. Les amateurs de scratch seront peut être un tout petit peu moins enthousiastes notamment à cause des plateau plus petits que sur les CDJs mais sans que cela soit totalement rédhibitoire.

Conclusion

Même maintenant que le DDJ-SX n’est plus le dernier modèle sorti il reste l’un des contrôleurs à 4 voies les plus complet du marché. Il n’est pas parfait pour autant : si vous êtes sur le scratch lui trouverez quelques défauts, si vous êtes 100% focus sur les effets vous préférerez peut être les contrôleurs Native Instruments et si vous n’avez besoin que de deux voies vous le trouverez peut être un peu trop gros mais globalement le compromis général proposé pas le DDJ-SX est excellent.

Il reste sans doute possible l’un des contrôleurs les mieux fini du marché et l’un des plus complet. Le fait que ce soit un produits Pioneer lui confère par ailleurs l’avantage d’une large diffusion et d’une proximité avec les autres produits de la marque qui vous permettrons d’être certainement moins dépaysé lorsque vous serez amené à jouer en dehors de chez vous sans votre matériel.

Le marché des contrôleurs DJ est très dynamique avec l’introduction régulière de nouveaux modèles et des évolutions techniques permanentes qui parfois constituent de grands pas en avant et parfois de plus petits. Le DDJ-SX fut un de ces pas en avant important lors de sa sortie ce qui lui permet d’être toujours totalement à la page actuellement. Pour jouer des sets à partir d’une bibliothèque musicale pré analysés et préparée (points cue, boucles, etc…) le DDJ-SX vous apportera l’une des expérience les plus complète du marché.

Pioneer – DDJ-SXPioneer



Résumé du test

Pioneer DDJ-SX

Pour jouer des sets à partir d’une bibliothèque musicale pré analysés et préparée (points cue, boucles, etc…) le DDJ-SX vous apportera l’une des expérience les plus complète du marché. Sa compatibilité parfaite avec Serato et Rekorbox DJ lui permet en plus de répondre aux attente du plus grand nombre.

Pioneer DDJ-SX
Prix constaté: 999 € (V2 – Amazon – Novembre 2015)

Tags:


A propos de l’auteur

Passionné de musiques électroniques en général et de Soulful House en particulier depuis toujours, DJ depuis l'age de l'analogique, fondateur d'un label dans les années 2000 et d'une boutique de disques et de matos ensuite, je partage aujourd’hui ma passion et mon expérience sur MixEvolution.net



Back to Top ↑

Téléchargez immédiatement votre guide GRATUIT des logiciels et contrôleurs DJ!

Gagnez du temps et assurez vous de faire le bon choix.
Nous avons testé pour vous les meilleurs logiciels DJ du marché et la plupart des contrôleurs.

  • Les meilleurs logiciels
  • Les meilleurs contrôleurs par logiciels
  • Les meilleures applis Ios et Android
  • Les extras indispensables
  • Et bien plus encore...