Votre spécialiste en équipements DJ!

Musique & Mix setup de DJ vinyle

Publié le 21/10/2015 | par yamsha

3

5 leçons à retenir de l’époque du vinyle

L’art du Djing a largement changé ces 20 dernières années. L’ère du numérique a vu naître une nouvelle génération de DJs qui pour certains se permettent même de ne jouer en n’utilisant rien d’autre qu’un ordinateur…

Et il est difficile de nier que le numérique à apporté des choses vraiment positives; mais il n’en est pas moins vrai que le Djing à été inventé à l’époque de l’analogique et du vinyle et qu’il serait une grosse erreur d’oublier cet héritage.

Ainsi et encore plus si votre seule expérience du mix s’est faite sur du numérique vous devriez prendre un moment pour tirer profit de ces 5 leçons qu’il est toujours bon de retenir de l’époque du vinyle.

1 Bâtissez vous une routine hebdomadaire

A l’époque du vinyle cela prenait du temps de trouver de la musique. Il fallait se rendre dans une boutique de disques, preécouter les maxis sur place et demander des recos aux disquaires pour trouver de bons titres pour votre bac. Aujourd’hui vous pouvez trouver des recommandations et écouter les nouveautés depuis le confort de votre salon.

C’est à la fois génial et un peu dommage; d’un côté il est maintenant possible de se faire une sélection de nouveaux titres très rapidement et facilement et de l’autre il est aussi très facile d’être distrait par beaucoup de choses lorsque l’on fait son choix et finalement de faire ça à la va vite sans y consacrer suffisamment d’attention. Ne dévalorisez pas la valeur de votre bac en ne choisissant pas vos titres sérieusement.

Par ailleurs les DJs sur vinyle se rendaient en général au magasin une ou deux fois par semaine et consacraient le reste du temps à jouer et à s’entraîner. Profitez du temps que l’on gagne aujourd’hui dans la recherche de titres pour ne pas y passer trop de temps et pratiquez; en fin de compte le premier objectif et de maîtriser l’art du DJing.

2 Vous ne trouverez jamais le matos parfait

Il est toujours tentant de regarder le matos des autres et de se dire « si seulement j’avais ça je serais un super DJ ». Mais c’est un mythe, le matos parfait n’existe pas et n’a jamais existé. Tous les équipements ont leurs avantages et leurs inconvénients. Croyez moi, il y aura toujours quelques faiblesses dans votre matos qui vous énerveront beaucoup.

Les meilleurs DJs apprennent à faire avec les limites de leur matos et à en tirer quand même le meilleur profit. A l’époque du vinyle c’est quelque chose que tous les DJs devaient faire.

La plupart des équipements utilisés par les DJs vinyle n’était même pas fabriqués pour mixer. Les tables de mixage n’avaient pas toujours un très bon son, le matos n’était pas maintenu, est comme les vinyles se dégradent avec le temps, il arrivait souvent que les cellules sautent sur le disque. Mais les DJs faisait avec. Donc ne perdez pas trop de temps à vous plaindre de votre matos et apprenez à faire au mieux avec ce que vous avez, cela fera devant un bien meilleur DJ.

3 Soyez difficile

Parce qu’il est maintenant si facile de trouver de nouveaux sons, et que ce n’est plus très cher, beaucoup de DJs ont des milliers de titres dans leur bibliothèque. Et il est très probable que ces DJs n’utilisent pas la plupart de ces titres et qu’ils en aient même beaucoup qu’ils n’ont écouté qu’une fois avant de les ranger dans une catégorie du style « titre que j’utiliserai un jour ».

Dans le passé, les DJs devais choisir avec attention quels disques ils allaient ajouter à leur collection. La musique coûtait cher et il était donc important d’être difficile. Cela vaut le coup de faire un peu de snobisme lorsqu’il s’agit d’alimenter votre bibliothèque musicale.

Ce n’est pas parce que vous pouvez stocker des millions de titres sur votre disque dur qu’il faut le faire. Ecoutez attentivement chaque titre et réfléchissez bien à comment il peut s’insérer dans votre collection avant de le télécharger. Si vous pensez que c’est juste un titre vous pourriez utiliser un jour alors ne l’achetez pas.

4 Ce n’est pas qu’une question de tricks

La plupart des équipements pour vinyle n’étaient pas vraiment faits à l’origine pour mixer et il n’était donc pas possible de faire toutes les manipulations incroyables que les DJs peuvent faire aujourd’hui. La plupart des DJs « ne faisaient que » jouer des titres dans le bon ordre (programmation), les uns après les autres en s’assurant qu’ils sonnaient bien ensemble (mix).

Beaucoup de DJs se préoccupent maintenant d’abord des « tricks »; c’est quelque chose d’important bien sur mais la priorité reste de faire les choses dans l’ordre. Assurez-vous de maîtriser les bases du mix (sélection des pistes, cueing, beatmatching, etc…) avant de passer à autres chose et de rajouter des tricks à vos sets.

5 Rendez ça visuel

Les DJs vinyle ajoutaient souvent des petits stickers ou des marques à leurs disques pour se souvenir plus facilement où étaient les choses. Et même sans ça le simple fait des différences entre les pochettes, les labels, les épaisseurs de disques même, permettaient de s’y retrouver finalement assez facilement et de façon très intuitive.

La plupart de ces choses ont disparu avec le numérique où tout est stocké dans des listes iTunes et des noms de fichiers. Il est pourtant possible d’y revenir en partie: attachez des images (comme celles des pochettes) à vos fichiers sons et configurez votre logiciel de mix pour vous les afficher en plus des autres infos. Cette simple manip peut vous faciliter la vie et rendre les choses plus simples et plus rapides pour vous.

En conclusion

En fin de compte la plupart des gens soit pensent que c’était mieux avant (du temps des vinyles on mixait vraiment) ou préfèrent l’ère numérique mais il est beaucoup plus productif de prendre en considérations les avantages et les inconvénients de ces deux mondes et de les utiliser à son profit.

L’évolution des équipements pour DJ à apporté beaucoup de bonnes choses, mais dont on peut encore mieux profiter en tirant les leçons du passé. Beaucoup de DJs qui ont fait leurs classes à l’époque du vinyle vont faire un encore meilleur usage des équipements actuels car ils appliquent ce qu’ils ont appris à la technologie moderne.

Profitez donc de ces enseignements lorsque vous utilisez votre nouveau matos et vous serez surpris de voir à quel point ils peuvent enrichir votre expérience du Djing numérique.

Tags:


A propos de l’auteur

Passionné de musiques électroniques en général et de Soulful House en particulier depuis toujours, DJ depuis l'age de l'analogique, fondateur d'un label dans les années 2000 et d'une boutique de disques et de matos ensuite, je partage aujourd’hui ma passion et mon expérience sur MixEvolution.net



  • Sté Le Jok

    Bonjour,

    Pour effectuer un rajout sur cet article. J’ai commencé a mixer en 1983, Le 1er vinyls qui m’a fait découvrir le mix est  » The Adventures of GrandmasterFlash and the Wheels of Steel », pour ma part le meilleur mix vu le matos utilisé.
    Ensuite qq années plus tard il y a eu la tendance Italienne, bon mix mais sans saveur a part qq titres car les américains avaient tout cassés avant, que se soit mix ou remix sur de la funk ou disco.

    C’est vrai qu’a ce moment pour la musique il fallait avoir des bonnes connaissances. Travaillant en boites, il fallait avoir plusieurs magasins dans son carnet ou même qui viennent vous voir sur votre lieu de travail, donc la nuit, car a cette époque pas de portable 😉
    Alors ils venaient avec leurs nouveautés sous le bras dans les boites pour les faire passer en direct pour que les D’J donnent leurs avis et voir l’ambiance.
    Le truc, c’était avoir les nouveautés avant les autres.
    Le flux était simple, les magasins travaillaient pour des labels, les vendeurs devaient mettre en avant certains labels et venaient nous voir et ensuite nous offraient les disques.
    c’est pour cela que je me retrouve avec maintenant plus de 1200 vinyls ou a cette époque la face A et la face B servaient autant l’une que l’autre, car il pouvait y avoir sur le même disque différentes version « radio édit, Dub, Remix, instrumentale et même accapela, et pour le remix c’était le top pour la créativité.
    Maintenant je ne travaille plus en boite rapport a l’age hé hé, je me suis mis au numérique pour la création de morceaux, je remixe des anciens et nouveaux morceaux.
    Et puis je voudrais pas finir ce petit article sans un groupe qui a révolutionné le sample, je parle des Daft Punk, beaucoup les ont traités de voleurs, mais ces samples il fallait bien les prendre qq part 😉
    Je ne parlerai pas du matériel que j’ai utilisé pour les mix autant avant que maintenant car je ne sais pas si je peux citer des marques.
    Juste un conseil pour les nouveaux, tapez dans l’ancien pour faire du nouveau, même qq secondes, en écoutant les morceaux qui marchent actuellement, pratiquement a chaque fois, un sons de 20 a 30 ans ressort, 2 ou 3 notes, un refrain, alors tapez dans du vieux si pour l’instant vous ne créez pas et remixez 😉

  • Merci pour ce retour très riche; ça rappelle des souvenirs 🙂

  • Jeremy Bst

    Un point important il me semble que je n’ai pas vu ou alors que j’ai sauté et pour cela je m’en excuse si cela y était.
    C’est qu’il y avait un partage entre les Dj’s dans les magasins « tu as entendu le dernier vitalic ou tu sais que la boite la bas elle cherche etc. » c’était un rendez-vous pour voir ses potes toute en travaillent on arrivé à l’ouverture et généralement on parté à la fermeture et la moitié de notre paye du week-end y passé, maintenant on est seul devant son ordi et il n’y a plus ce plaisir de ce retrouver chaque semaine voila pour ma part le point négatif du numérique bon et la sync aussi lol :p

Back to Top ↑

Téléchargez immédiatement votre guide GRATUIT des logiciels et contrôleurs DJ!

Gagnez du temps et assurez vous de faire le bon choix.
Nous avons testé pour vous les meilleurs logiciels DJ du marché et la plupart des contrôleurs.

  • Les meilleurs logiciels
  • Les meilleurs contrôleurs par logiciels
  • Les meilleures applis Ios et Android
  • Les extras indispensables
  • Et bien plus encore...